Finalités du G.S.A

Nos objectifs se déclinent par les points suivants :

Gentiane• Promouvoir l’éducation à la santé au niveau social & familial, (conférences, ateliers, stages, réunions d’information, etc.)
• Apporter notre aide dans la lutte contre les fléaux sociaux que sont, drogues, alcool, tabac, chimie alimentaire, métaux lourds, hyper-médication,
• Soutenir la lutte contre la pollution de notre environnement,
• Informer le corps médical sur les pratiques thérapeutiques alternatives,
• Promouvoir et soutenir les chercheurs respectant l’éthique et le vivant,
• Mettre à disposition des no membres les supports documentaires nécessaires à leur information.


Les Origines du Groupe Santé Annecy

En 1973, il y a déjà 44 ans, des Annéciens sensibles aux valeurs éthiques et au respect du vivant décidèrent de monter la coopérative Bio « Aquarius » pour promouvoir la nourriture issue de l’agriculture biologique. Devant leur rapide succès, nos précurseurs enthousiastes ne souhaitèrent pas se contenter de bien nourrir le corps et décidèrent de nourrir les consciences. C’est ainsi qu’au printemps 1980 pris naissance le Groupe Santé Annecy…
Aujourd’hui en 2017 c’est plus de 37 ans d’une formidable aventure.

Pour adhérer au Groupe Santé Annecy, cliquez pour télécharger le document au format PDF
Affiche conférence à téléchargerTélécharger le bulletin
d’adhésion en PDF

Label agriculture biologique1) Proposer aux adhérents de la biocoop des produits bio à moindre coût.
2) Profiter de l’ouverture d’esprit des coopérateurs pour les inciter à réorienter leur pratique médicale vers des démarches plus respectueuses de la vie, moins toxiques, moins coûteuses, plus humaines. Globalement se battre pour obtenir la liberté thérapeutique
Si nous avons tout de suite atteint le premier objectif ; pris par la gestion et l’organisation nous n’avons jamais approché le second.
Donc à l’AG de l’automne 1979 nous avons laissé la direction de la biocoop à une nouvelle équipe et nous avons fondé au printemps 1980 le Groupe Santé d’Annecy (le GSA) dans le but d’informer les familles sur tout ce qui peut les aider à vivre mieux, à se soigner mieux et à éviter ce qui peut nuire à leur santé.
L’agriculture et la médecine ont été investies par la pensée chimique au siècle dernier et les groupe de pression qui l’incarnent. En agriculture une évolution nette se dessine et le Chiffre d’Affaire de la Biocoop Aquarius, qui dépasse aujourd’hui 5 millions et demie d’euros hors taxes le prouve, car c’est directement nous qui choisissons de manger et de vivre autrement.
En médecine la situation semble bloquée comme le dit Christian Portal dans son livre « Pour une médecine écologique ».
Pourquoi cette situation est-elle bloquée, la mainmise du corps médical sur notre santé, la prise de pouvoir de ce clergé thérapeutique, un besoin de croissance de ce secteur économique a complètement dévié l’acte médical de son orientation de base. L’agitation des élèves dès la maternelle, la jeunesse, la grossesse, la ménopause, la vieillesse, sont devenues « des maladies » ce qui occasionne de la consommation médicale.
Le besoin de sécurité, la vie sans aucun risque est devenue un besoin fondamental.
C’est pour cela que presque 30 ans après sa fondation le groupe santé s’impose de continuer le travail d’information qu’il a commencé dès 1980. Les alternatives thérapeutiques existent, il faut en informer les familles par des conférences, des stages des lectures etc. Obtenir la liberté thérapeutique.

Traitement homéopathiqueA son début en 1981 et 1982 nous avons même organisé mensuellement des cours d’homéopathie qui étaient donnés par un médecin pour aider les familles à se prendre en charge.
Toutes les conférences enregistrées, notre bibliothèque de plusieurs centaines d’ouvrages sont là pour permettre gratuitement à chacun des membres d’approfondir ses connaissances.
Il est très long de faire changer les choses : pour former un bon homéopathe il faut dix ans d’études de médecine + 10 ans de reformation en homéopathie.
Et pour changer nos mentalités combien de temps faudra t-il ?
Mais comme le disait Marc Girard (l’expert médical du procès du Distilbène® 20 ans de procédure) parlant des milliers d’accidents post vaccinaux du vaccin anti-hépatite B « nous sommes coresponsables du climat de banditisme axiologique(1) qui a permis ce drame. Tous coupables par conséquent ».
(1) Théorie des valeurs, essentiellement esthétiques et morales [Philosophie]